0

RWBY : Amity Arena : Un retour chaleureux

icone auteur news

Rédigé par Greed Lavare

icone auteur news

Le

Après avoir testé le jeu sur mon blog ConsoleFun (juste ici) et plusieurs mois sans grande nouveauté, j'avais tout simplement abandonné RWBY : Amity Arena.

Mais c'est en voyant débarquer pour Pâques les deux membres de la team CFVY qui manquaient jusqu'alors à l'appel, Velvet Scarlatina et Fox Aleister, que j'ai décidé de réinstaller le jeu mobile sur mon Android. Aimant la web-série de Rooster Teeth et étant fan de l'équipe de Coco Adel, qui pourtant n'a aucune grande importance dans le scénario si ce n'est qu'elle a la classe, ce fut avec le sourire que je me remis à ce tower-defense relativement basique ancré dans l'univers de RWBY. Constater un ajout de contenu généreux dans un univers qu'on affectionne est toujours plaisant, et quelle fut ma surprise en découvrant les quelques nouveautés de RWBY : Amity Arena qui rendent tout simplement le jeu bien meilleur !

 

 

 

Outre les nouvelles unités et les cartes Légendaires, des duos emblématiques de personnages, le titre de Rooster Teeth Games proposent des combats beaucoup plus équilibrés qu'à l'époque de sa sortie et même des mois qui ont suivis. Les anciennes cartes ont vu leur puissance réajustée et les affrontements sont plus égaux : un joueur de niveau 5 peut désormais vaincre un joueur de niveau 7 en plaçant correctement ses pions sur le terrain. Bien sûr, une carte high-level aura plus de chances de tout écraser, même un débutant le comprend aisément ; mais avec l'arrivée de nouveaux personnages, le panel de possibilités s'est élargi : plus de contres sont possibles et par conséquent, plus de libertés sont permises dans la création de son deck. Les bébés scorpions étaient horribles et le Beowolf avait ravagé une fois de plus la balance de RWBY : Amity Arena à sa venue tant il était puissant, rapide et résistant, mais plus de personnages avec dégâts de zone et capacités d'immobilisation sont apparus pour redonner un coup de fouet au jeu et au plaisir qu'il crée.

 

Mercury est capable d'étourdir pendant quelques instants un ennemi en utilisant les canons placés dans ses jambes.

 

Bien qu'il faille toujours atteindre un certain rang dans les classements pour débloquer l'arène suivante et déverouiller l'accès à de nouveaux personnages, le loot aléatoire est bien plus généreux qu'auparavant. Si on ne tombe pas directement sur LA carte qu'on souhaite avoir depuis le début, le jeu offre désormais des lots de cartes pour améliorer plus rapidement ses unités. De même en magasin.

Par ailleurs, la boutique de cookies permet d'acheter en freemium beaucoup plus d'articles cosmétiques.

 

Excepté par le manque de Liens, il est plus simple de renforcer ses cartes.

 

Autre nouveauté : pouvoir bouger la caméra lors des rediffusions. Ce n'est pas forcément utile et bien optimisé, mais ça a le mérite d'exister ; on peut comme ça regarder de plus près ses personnages préférés en action. Il est possible de ralentir et d'accélérer la rediffusion, histoire de se rendre et de se concentrer aux moments clefs des affrontements.

Mais le gros + est ailleurs et, bien qu'imparfait, il n'annonce probablement que du bon pour la suite.

 

Bon, je ne vais pas vour le cacher, la caméra libre n'est pas toujours au meilleur de sa forme...

 

Si vous avez suivi les actualités sur ConsoleFun.FR, voire les posts de Rooster Teeth sur les différents réseaux sociaux, vous savez qu'un nouveau mode a été ajouté à RWBY : Amity Arena : le mode Adventure.

Celui-ci s'apparente d'avantage à un beat them up en vue du dessus, même si le but est toujours de protéger une tour d'énergie capable de régéner les points de vie de son personnage. Je ne suis pas allé bien loin encore dans ce mode puisqu'il faut déverrouiller chaque stage en augmentant toujours plus le nombre de ses Trophées.

 

L'histoire se déroule durant les événements du volume 3 de RWBY, lors du Festival de Vytal, mais malheureusement... Cet arc scénaristique [exclusif (?)] ne conte pour l'instant pas grand chose. On ne contrôle que Ruby Rose au milieu des ruines enflammées de son Académie, tranchant des créatures de Grimm et des soldats robotiques d'Atlas incontrôlables.
Je n'ai vu qu'une seule scène cinématique : Pyrrha Nikos résumant la situation, illustrée par quelques images de la série animée.

 

Un peu plus d'une dizaine de stages sont disponibles.
Il faut dépenser un ticket (obtenable en remportant un match Fun ou Classé) pour pouvoir parcourir un niveau.

 

Bien que ce dernier mode ne soit pas extraordinaire, au vu des améliorations qu'a subies le titre, on ne peut qu'espérer de la nouveauté de ce côté-là aussi !

 

RWBY : Amity Arena est donc :

  • Moins déséquilibré
  • Moins frustrant
  • Plus plaisant
  • Plus généreux

 

Le jeu n'est pas parfait, il est vrai, mais il se dirige vers une bonne voie et ravit encore les fans de la web-série originale de feu Monty Oum.

 

Rooster Teeth décide enfin d'aller de l'avant en laissant un peu de côté sa douleur fantôme en instaurant les personnages et les tenues post-volume 3.

 

 

 

Cliquez sur l'image pour accéder au test de RWBY : Amity Arena.

 

Galerie d'images

Note des Membres :- / 10


Commentaires

Connectez-vous sur le forum pour commenter cette news.

L'article a reçu 0 FUN

Vous n'avez pas encore funé l'article !

ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus. Participez à la vie communautaire du site et montrez votre intérêt pour notre actualité, pour toujours plus de fun !

photo_profil

Blogueur : Greed Lavare