4

[TEST] No More Heroes (wii)

Blog
icone auteur news

Rédigé par antokaz

icone auteur news

Le

La wii est souvent critiqué pour son manque de jeu adulte. Les joueurs qui se considèrent comme « hardcore gamer » n’hésite pas à la caractériser de console pour enfant. Cependant le jeu que nous allons vous présenter est un jeu wii interdit au moins de 16ans… No more Heroes est-il juste une pâle copie des jeux « hardcore » sur console HD ou un véritable titre unique dans son genre ?

 

Un scénario pour le moins déjanté

 

Travis Touchdown, le personnage principal, est ce que l’on appelle un otaku, c'est-à-dire une personne qui regarde et lit des mangas, collectionne des figurines tout en étant une fashion victime. On signale aussi que notre héros est un pervers (le jeu est interdit à un public de moins de 16ans) qui adore louer des vidéos porno au magasin. Le scénario est tout aussi décalé que la personnalité de Travis.

Ce dernier s’est offert un sabre laser sur e-bay, principalement pour tuer, il rencontrera dans un  bar une fille sexy. Celle-ci fait partie d’une agence mondiale qui a pour but de classer les assassins. Sylvia, la fille de l’agence, va confier un travail à Travis, assassiner un  homme qui se trouve être en réalité le 11ème assassin mondial. En l’assassinant Travis va donc prendre sa place. Néanmoins son objectif ultime est de passer une nuit torride avec la charmante Sylvia, cette dernière accepte seulement s’il devient le numéro 1 mondial… Un scénario vraiment original.

Il en est de même pour les dix boss que notre assassin affrontera lors des 10 chapitres du jeu. La personnalité de notre héros et le scénario ne sont pas les seuls à être originaux. Les développeurs ont particulièrement travaillés et soignés chaque boss du jeu pour leur faire partager la vedette avec Travis. On retrouvera des boss qui semblent provenir d’un manga, d’autres donnent l’impression de sortir d’un film de Quentin Tarantino ou d’être issus d’un marvel ou autre comic. Chaque combat est précédé d’une cinématique tout simplement géniale, chacune est unique, certaines sont drôles, d’autres impressionnantes avec des répliques mémorables. Le combat en lui-même est tout aussi passionnant, il faudra faire preuve de patience mais aussi d’un bon timing afin d’éliminer nos coriaces adversaires. Pour atteindre ces boss il faut néanmoins affronter de nombreux sou fifre, dans des situations différentes à chaque fois, mais ces phases sont aussi intéressantes que les combats de boss. Malheureusement dans cette version, l’aspect gore (démembrements, giclés de sang) a disparu, il est remplacé par des effets plutôt sympathiques de pixel (inférieur néanmoins à une bonne giclé de sang).

 

Heroes gameplay but no heroes graphismes

 

A côté de ce scenario et de ce style accrocheur, No More Heroes peut aussi se vanter de nous proposer un gameplay très bon. En effet la jouabilité a tout pour plaire, accessible et fun, de plus le duo nunchuk-wiimote est très bien utilisé. Notre héros bénéficie de plusieurs actions pour éliminer le plus d’ennemis de façon pratique et amusante. On peut locker un adversaire avec le bouton Z et le tabasser grâce au bouton A, rien de plus facile. Ensuite les choses deviennent intéressant, vous avez la possibilité de frapper votre ennemi jusqu’à l’épuisement de sa vie, arrivé à ce terme une image s’affichera sur l’écran qui vous demandera de faire un mouvement de wiimote (droite, haut, gauche ou bas) pour effectuer un finish move. Travis possède quelques autres techniques de combat, avec le bouton B vous pouvez assommer un adversaire grâce à un coup de pied pour ensuite enchainer avec une prise de lutte. Là encore vous allez devoir reproduire le mouvement à l’écran avec votre wiimote et votre nunchuk. Le gameplay est vraiment varié, en plus de ces mouvements de « base » on note aussi les duels de force lorsque les armes s’entrechoquent, il faut alors tourner la wiimote le plus vite possible. On peut aussi ajouter à ces mouvements les esquives et roulades, les contres et aussi des pouvoirs. A chaque fois que vous tuez un adversaire une roulette de machine à sou se met en route, si vous avez 3 symboles identiques vous serez invicible et disposerez d’un pouvoir (il en existe plusieurs : tir de boule de feu, freeze des adversaires, super vitesse, super force…) pendant une période limité. Le gameplay est donc particulièrement fun.

Malheureusement tout le jeu ne tourne pas autour des combats, en effet avant de réaliser un combat il faut déambuler dans la ville de Santa Destroy et réaliser des petits boulots d’assassinat ou non. Malheureusement car dans ces trois cas : déplacement en ville, petit boulot et « petit » assassinat ; le fun disparait au fur et à mesure.

Avant de faire un combat contre un boss ou un combat classé, il faut bien entendu payer à l’agence un droit d’inscription qui sera de plus en plus cher au court du temps. Pour cela il va falloir aller dans les boites d’intérim, une pour les jobs « normaux » et une pour les jobs d’assassinat. Travis a à sa disposition une énorme moto mais qui n’a pas de direction assisté, la conduite de ce véhicule est plus une contrainte qu’un plaisir. Au début on pourrait penser que ces phases sont celles d’un GTA-like mais il n’en est rien, les rues sont vides, il n’y a aucune force de l’ordre, la réalisation est affreuse. Bref on s’ennuie.

Le constat n’est pas aussi mauvais pour les phases de « jobs ». Les petits boulots sont plutôt amusants au début, ramasser des noix de coco, faire le plein des voitures à la pompe à essence, trouver des mines sur la plage… Malheureusement il faut parfois les faire plusieurs fois et là on ne s’amuse plus du tout. De même pour les jobs d’assassinat qui rapporte plus mais pas toujours assez, il faut les faire plusieurs fois mais en plus le job d’assassinat 1 ressemble au job d’assassinats 5 et 8, de même pour le numéro 2 qui est à 95% le même que le 6 et 9 par exemple. Ces phases de déplacements et de mini-boulots rallonge la durée de vie mais malheureusement dans l’ennui. La durée de vie justement n’est pas non plus un point fort du jeu vu qu’il suffit de 8 ou 9 heures pour terminer le jeu, et que la moitié de ces heures représentent facilement les déplacements ou les mini-boulots (certes pas ennuyant dans la première partie du jeu).

Enfin parlons des graphismes et de la bande-son. Concernant cette dernière, le joueur sera satisfait, le doublage américain est génial surtout lors des cinématiques précédents les combats de boss. Les musiques collent toujours parfaitement à l’ambiance du jeu, on retrouve plusieurs genres (rock, pop, electro), dommage qu’on entende plusieurs fois les mêmes notamment pour les phases de combat. Enfin les bruitages, surtout ceux des combats, sont très bon. Les graphismes, eux, nous laissent une impression mitigé. On retrouve un aspect retro dans de nombreux compartiments du jeu (menu, carte, objet à ramasser…) qui sont vraiment sympathique, les personnages sont particulièrement stylés et chacun possède sa propre identité. Malheureusement d’un point de vue technique le jeu déçoit, on pense surtout aux environnements ternes, vides et pixelisés.

 

No More Heroes est un bon jeu qui possède les armes de prédilection pour plaire, un gameplay fun, varié et accessible ainsi qu’un scénario original et haut en couleurs. Le jeu possède un style unique et une identité propre, il s’agit d’un ovni sur la console wii mélangeant un côté gore (moins présent néanmoins que la version US) et un côté sexe jamais vu sur la console de Nintendo. Cependant, même si les phases de combats sont excellentes, les phases de jeu entre deux combats de boss sont ennuyantes et ternies l’image du jeu tout comme l’aspect technique des graphismes

 

VERDICT FINAL

GAMEPLAY : On retrouve un gameplay comme on les aime dans No More Heroes, c’est à dire facile à prendre en main, original et varié, et surtout fun. Les spécificités de la wiimote sont très bien utilisé que ce soit la reconnaissance de mouvements ou le micro (pour les appels téléphoniques) 16/20

DUREE DE VIE : Neuf heures pour terminer un jeu d’action-aventure est dans la moyenne des jeux d’aujourd’hui malheureusement quelques unes de ces heures sont ennuyantes. Les phases de déplacements ainsi que la redondance des petits boulots nui au plaisir du jeu ressenti lors des phases de combats contre les boss et leurs sous fifres. 10/20

GRAPHISMES : D’un point de vue graphique, No More Heroes laisse une impression mitigée. Le style du jeu, les personnages au look original, les effets retro apportent un vrai plus et une identité au jeu. Malgré tout, la faiblesse technique est bien présente, les décors sont moches. 12/20

BANDE SON : Que ce soit les musiques, le doublage ou les bruitages, la bande son est séduisante. Toujours dans le rythme, les musiques retranscrivent très bien l’action, dommage qu’on entende souvent les mêmes. 14/20

NOTE GLOBALE : Un gameplay fun et accessible, un scénario déjanté et accrocheur, des personnages et un style graphique original, une superbe bande son, une durée de vie dans la moyenne. Ce véritable ovni de la wii avait tout pour être un hit, malheureusement il sera juste un bon jeu. La faute à des phases en déplacements ennuyantes et à des petits boulots qui à la longue deviennent une contrainte, et aussi à des graphismes techniquement désolant. Malgré tout No More Heroes est un jeu a essayé, il possède sa propre identité. 13/20

 

Les plus

Jouabilité facile à prendre en main et amusante

Un scénario, des personnages et une ambiance originaux et accrocheurs

Un jeu unique

Les moins

Les phases en moto dans Santa Destroy

La redondance des petits jobs

Aspect graphique techniquement faible

 

Galerie d'images

Note des Membres :- / 10


Commentaires

Bon test sans plus... non je déconne c'est toujours aussi excellent.

mdr tu m'as fait peur lol merci à toi

Bon test =)

Yep, pareil, j'aime bien tes tests, comme d'hab :)

Connectez-vous sur le forum pour commenter cette news.

L'article a reçu 0 FUN

Vous n'avez pas encore funé l'article !

ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus. Participez à la vie communautaire du site et montrez votre intérêt pour notre actualité, pour toujours plus de fun !

photo_profil

Blogueur : antokaz