17

Le test de LUFTRAUSERS

icone auteur news

Le 23/06/2014

Vous pensez être un as du pilotage ? Vous aimez les jeux d'arcades Rétros ? Le jeu de dogfighting 2d Luftrausers de Vlambeer vous tend ses ailes. Avec une esthétique digne des premières Gameboys monochromes, nous sommes face à un shoot'm'up multidirectionnel basé sur le scoring à outrance. Et si vous êtes plus intéressé par le challenge aérien et que vous êtes allergiques aux classement mondiaux du Leaderboard, les 100 missions disponibles sauront vous donner du fil à retordre.

 

DECOLLAGE DE RETINES

Le théâtre d'opération se déroule au dessus d'un océan inconnu. La période fait écho à notre seconde guerre mondiale, uchronie quand tu nous tiens.  Vous incarnez donc un pilote de Rauser dans un conflit indéfini. La Direction Artistique peux surprendre, en effet les codes de l'armée allemande Nazi semblent avoir été utilisé de façon édulcoré et surtout parodié. De toute évidence nous sommes davantage devant un conflit aérien en mode décalé qu'à de la propagande déguisée. De la super arme secrète en passant par la bataille de midway à la sauce kamikaze fonçant sur un dirigeable, c'est du grand n'importe quoi et c'est tant mieux. Et pour ceux qui auraient encore des doutes sur les intentions des deux développeurs, ces derniers s'en sont expliqués sur leur site.

 

PIXEL ART OF DOGFIGHTING

Le style graphique est rétro et renvoie à la simplicité générale du titre, le décor qui ne représente qu'une seule map de type étendue océanique peux paraitre un peu pauvre sur les bords. Cela aurait été appréciable d'avoir d'autres map comme des îlots avec des forces terrestres  ( comme l'illustre Wings of Fury sur AMIGA ). La sobriété semble nécessaire dans un souci de lisibilité de l'action, parce qu'une fois que les vagues d'ennemis vous harcelleront vous vous sentirez très vite à l'étroit. Nous avons donc quelques cumulus pour l'effet de parallax, une étendue d'eau vous empêchant de tutoyer les fonds marins, l'écume se dessine d'ailleurs au passage de votre Rauser et pour finir des nuages faisant office de barrière infranchissable dans les cieux, et c'est à peu prêt tout.

 

NE SOIS PAS UN MANCHE

Il ne vous faudra guère plus de quelques secondes pour apprendre à piloter votre appareil, un peu plus de temps vous sera nécessaire pour l'apprivoiser entièrement. Vous changez de directions avec "Gauche" et "Droite", vous activez la poussée des réacteurs avec "Haut" et vous faites le ménage avec "Tir". Les subtilités du pilotage proviennent de la gestion de la gravité et de la maîtrise de l'inertie. Vous pourrez ainsi "straffer" et donc faire varier l'angle de visée indépendamment de l'angle de poussée initiale. Pour survivre il peux sembler utile de tirer dans tout les sens mais le Rauser ne se répare qu'à la faveur de l'arrêt de l'utilisation de la gachette. De plus il est parfois judicieux de se concentrer uniquement sur l'esquive des multiples salves ennemis et ces derniers seront nombreux. Cela va de l'avion de base en passant par le superjet, le destroyer, le sous marin et pour finir le zeppelin et encore bien d'autres.

 

POUR UNE POIGNEE DE COMBOS

Votre but est de faire le meilleur score possible en une seule partie avant que la mort ne vous sépare de votre appareil. Pour arriver à vos fins il faut abattre vos ennemis en les enchaînant à intervalles régulières, ce qui enclenche le combo et a pour effet de démultiplier les points que vous engrangez. Hormis la quête du highscore, les 100 missions qui sont autant de défis vous permettront de débloquer de nouveaux modules pour votre engin de mort. On touche là la principale différence avec la version flash gratuite du nom de "Luftrauser" sans "S" dont est issue ce jeu. C'est d'ailleurs ce qui fait tout le charme de ce titre, son côté customisation qui se compose de trois types de modules ( ARMES/FUSELAGES/REACTEURS ). Cela offre une grande variété d'approches tactiques en fonction de la force de frappe, de la résistance et du comportement de votre Rauser. Avec en tout jusqu'à 125 combinaisons possibles affublées chacunes d'un sobriquet particulier, vous en aurez donc pour votre grade. De plus les missions varient en fonction de vos choix de modules.  Ces modules sont plus ou moins utiles mais  restent tous agréables à jouer.


QUAND LA MUSIQUE EST "LOOPEE"

En plus de la variété dans le gameplay qui est non négligeable, l'ambiance sonore est quand à elle magistrale. Cela peux sembler paradoxal puisqu'il n'existe qu'un seul et unique thème musical, mais par quelle pirouette ou looping ne s'ennuie-t-on pas ? C'est qu'il y a autant de variantes que de modules, donc en théorie nous avons 125 morceaux différents d'un même leitmotiv. Le compositeur Kozilec nous pousse à allez le plus loin possible avec notre appareil pour finir par entendre le climax de chaque morceau qui est une envolée épique du plus bel effet.

OUI MAIS AVEC PANACHE

Pour conclure nous sommes en présence d'un bon jeu indépendant. Certes le prix semble un peu salé. Le contenu en terme de leveldesign est pauvre, le nombre de modules est aussi trop restreint. Il n'y a finalement pas de mode "duel"  en multijoueurs, ce qui aurait pu faire exploser la durée de vie. De plus le jeu n'est pas exempt de bug et c'est rageant quand ça arrive en fin de partie. Malgré tout ses défauts le jeu reste terriblement fun et attachant.

 

  • JOUABILITÉ

    16

    Difficile de faire plus simple en terme de gameplay, par contre l'ergonomie dans les menus pourra en surprendre plus d'un.

  • GRAPHISMES

    12

    C'est le paradis des rétrogamers , les différents filtres de couleurs que vous obtiendrez sont par contre inutiles, autant rester dans la configuration de base.

  • BANDE SON

    18

    Quand le talent est là  tout va, certaines variations sont mieux que d'autres, le souci apparaît si une arme efficace est associée à une mélodie décevante.

  • DURÉE DE VIE

    13

    Vous en viendrez à bout en 3 à 5h, vous risquez de déserter la guerre au bout d'une bonne dizaine d'heures pour finalement y revenir par intermittences.

  • SCÉNARIO

    7

    Un conflit dont tout le monde se moque, un prétexte pour des joutes frénétiques pour le plus grand plaisir des score-gamers et de toute façon la vérité est ailleurs.

    • Points positifs

      • Un gameplay simple et efficace
      • L'aspect rétro maîtrisé
      • La customisation qui renouvelle l'expérience
      • Une musique épique
      • La profusion de missions
      • Des ennemis diversifiés et très différents
    • Points négatifs

      • Une map unique et peu inspirée
      • Peu de modules
      • Un framerate parfois en chute libre
      • Des retours windows à des moments cruciaux ( arrivée du dirigeable )
      • Pas de multijoueur
      • Une ergonomie dans les menus discutable
      • Des bugs sonores (la musique disparaît)

    Conclusion

    Le jeu n'est pas un chef d'oeuvre, on reste dans de l'indé de bonne qualité mais qui aurait pu être un classique, au lieu de ça nous sommes en présence d'un ovni qui fera l'affaire à l'occasion d'un trou dans son planning.

    13

  • Les avis du staff

    En complément de ce test, les autres membres du staff peuvent aussi vous donner leur avis sur le jeu

    Le test a reçu 0 FUN

    Vous n'avez pas encore funé le test !

    ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus. Participez à la vie communautaire du site et montrez votre intérêt pour notre actualité, pour toujours plus de fun !

    Fiche du jeu

    Luftrausers

    Luftrausers

    Support : PS3

    Editeur : Devolver Digital

    Développeur : Vlambeer

    Genre :Indépendant

    Multijoueur : Non

    Moyenne des joueurs : - / 20

    Moyenne de la presse : - / 20

    Galerie d'images