10

[TEST] The Legend of Zelda : Spirit Tracks

icone auteur news


The legend of Zelda : Spirit tracks, sorti fin 2009 est la suite directe de l'épisode phantom Hourglass, sorti deux ans plus tôt. Cet épisode, comme son prédécesseur met à l'honneur la conduite d'un véhicule. Après avoir exploré les mers à bord d'un bateau, Link (ou plutôt son successeur) pars maintenant à la conquête des chemins de fer à bord d'une locomotive. Après une première mouture décevante sur DS, Nintendo réussira-t-il à redresser la barre ?

Comme je l'ai mentionné précédemment, Spirit Track est la suite directe de Phantom Hourglass toutefois, ce ne sont pas les mêmes Link et Zelda que l'histoire met en scène mais leurs descendants, en effet, les évènements relatés par ce nouvel opus se déroulent environ cent ans après la fin de Phantom Hourglass et prennent alors place dans le nouveau royaume d'Hyrule, fondé par le Link et la Zelda de l'opus précédent. Au début de l'histoire, Link est un apprenti conducteur de train et dois rendre visite à la Princesse Zelda au château d'Hyrule afin que cette dernière lui remette son diplôme de conducteur. Seulement, cette dernière lui fait part de ses inquiétudes : les voies ferrées du royaume disparaissent peu à peu et elle soupçonne que le ministre de ce même royaume en soit le responsable. Ses soupçons se révèleront justes, le ministre étant un démon voulant la résurrection de Mallard, le roi des démons. Ce dernier, ayant besoin d'une puissante enveloppe corporelle pour revivre s'empare alors du corps de la princesse, celle-ci ne demeurant plus qu'un esprit. L'esprit de Zelda aidera donc Link dans son entreprise de restaurer les voies ferrées des différentes contrées d'Hyrule et le suivra durant toute l'aventure.


Link rend visite à la princesse afin que cette dernière lui remette son diplôme de conducteur de train.


En tant que suite directe de Phantom Hourglass, Spirit tracks reprend donc la majorité des éléments du gameplay de ce dernier et ainsi les qualités et les défauts. Si la maniabilité entièrement au stylet se révèle plutôt ingénieuse au premier abord, elle montre ses limites dans certaines situations, par exemple : vous dirigez Link tout à droite de la lucarne de votre DS, votre main viendra alors cacher toute la partie gauche de l’écran, vous empêchant de voir les éventuelles menaces s'y trouvant, cela est très gênant, notamment lors des combats de boss. En revanche, cette façon de jouer facilite la visée avec les armes à distance que sont le boomerang ou l'arc, elle possède donc également des avantages sympathiques. Ensuite, le micro de la DS est lui aussi mis à contribution, c'était déjà le cas dans l'opus précédent mais il prend ici une toute autre ampleur, vous pourrez alors jouer de la flute en soufflant dans votre console ou lancer des bourrasques d'air une fois une certaine arme récupérée. Autre nouveauté, vous contrôlerez à certains moments deux personnages simultanément, en effet, la princesse Zelda peut s'emparer de l'armure des spectres, ennemis de la tour des dieux, et vous jouerez ainsi Link et la Princesse en même temps ce qui donnera lieu à des énigmes très sympathiques à résoudre. Bien évidemment, l'un des éléments centraux du gameplay est la conduite du train, et malheureusement, celle-ci est ennuyeuse à mourir, votre locomotive étant d'une lenteur affligeante d'autant que ces phases constituent une grande partie du déroulement du jeu. On note également qu'il est possible de customiser votre train en acquérant diverses pièces, ceci aura une incidence sur son visuel et sa résistance aux attaques mais ne le rendra hélas pas plus rapide.


Le train est d'une lenteur affligeante, attention à ne pas s'endormir !


Concernant la durée de vie, celle-ci compte parmi les plus faibles que l'on a pu voir dans la série, en effet, une petite dizaine d'heures suffira pour terminer l'aventure principale bien qu'il est appréciable de constater que les quêtes annexes soient bien plus nombreuses que dans Phantom Hourglass. Le jeu compte donc en tout et pour tout six donjons dont la tour des dieux, lieu central du périple de Link à l'image du temple du roi des mers de l'opus précédent. Les autres donjons représentent quant à eux chacun un élément particulier, soit le feu, la forêt, la mer, la glace ou encore le désert et sont répartis dans les quatres contrées du royaume d'Hyrule. L'un des autres points faibles du jeu est sans doutes sa réalisation, en effet, aucune amélioration n'a été opérée depuis Phantom Hourglass et on retrouve donc les textures grossières et pixelisées de ce dernier qui ne font clairement pas honneur à la portable de Nintendo, surtout lorsque l'on a pu la voir à l’œuvre sur des jeux comme Mario 64 ou Metroid prime Hunters.


L'aspect graphique du titre s'apparente à une bouillie de pixels.


Pour conclure, si Spirit tracks demeure incontestablement un bon jeu, il forme avec son prédécesseur les deux moins bons épisodes de la série, se fondant dans une ambiance de plus en plus casual d'autant plus que la présence du train se marie très mal avec l'univers de la série, à quoi aurons nous droit la prochaine fois? Un avion? Une fusée? Si Nintendo continue dans cette direction, on court à la mort de l'une des plus grandes séries du jeu vidéo.

VinceBiancoNero
  • JOUABILITÉ

    14

    De bonnes idées. La jouabilité au stylet a des avantages certains mais dévoile également d'énormes problèmes d'ergonomie, notamment lors des combats de boss.

  • GRAPHISMES

    12

    Très moyens, les graphismes souffrent de textures on ne peut plus grossières et pixelisées toutefois, on a vu pire. Mais on a surtout vu beaucoup mieux.

  • BANDE SON

    17

    Quand la bande son est le principal point fort d'un jeu, ce n'est pas bon signe. Comme dans tout les jeux de la séries, les thèmes sont magnifiques et les mélodies que l'on joue à la flûte sont sublimes.

  • DURÉE DE VIE

    12

    Une durée de vie très faible pour un Zelda, en effet, un peu moins d'une dizaine d'heures suffisent pour finir l'aventure principale d'autant que la difficulté est tout simplement inexistante.

    • Points positifs

      • + Une bande son sublime.
      • + Les combats de boss spectaculaires.
      • + Les énigmes sont amusantes...
    • Points négatifs

      • ...Mais toujours très simples, comme le reste du jeu, d'ailleurs.
      • La locomotive, d'une lenteur soporifique.
      • Un cruel manque d'ergonomie.

    Conclusion

    Quand Nintendo massacre l'une de ses série phare, cela donne Spirit tracks, un jeu court, facile et très perfectible, comme son prédécesseur. Si vous avez envie d'un Zelda et que vous ne savez pas lequel choisir, et bien évitez à tout prix les versions DS.

    14

  • Les avis du staff

    En complément de ce test, les autres membres du staff peuvent aussi vous donner leur avis sur le jeu

    Commentaires (10)

    antokaz a écrit un commentaire le 23/05/2011 à 21:45

    bon test vince même si je te trouve un peu sévère, j'aurais donné un 15 ou 16 plutôt. Même si les graphismes ne sont pas éblouissant je pense qu'ils méritent plus qu'un 12. Le jouabilité aussi mérite plus, à mon sens bien sur, il y a beaucoup de possibilité comme tu le mentionnes (utilisation du micro, passage d'un personnage à l'autre...), enfin j'ai trouvé les phases en train pas si mauvaise, même si c'est sûr qu'elles ne sont pas le point fort du jeu. Je pense que la mauvaise note est dûe à la comparaison avec les épisodes sortis sur console de salon. En tout cas bon travail vince

    Titiboy a écrit un commentaire le 23/05/2011 à 21:53

    Ohhh comme d'hab. Très bon test. Un pur bonheur de vous avoir tous les deux en testeur !

    antokaz a écrit un commentaire le 23/05/2011 à 21:54

    merci titi ça fait super plaisir ^^

    VinceBiancoNero a écrit un commentaire le 24/05/2011 à 20:04

    Je savais bien que ma note ne ferait pas l'unanimité. Mais lorsque l'on voit ce à quoi cette série nous a habitué par le passé, je ne peut être indulgent envers un tel jeu. Et puis 14/20 dans l'absolu, c'est pas une mauvaise note :P

    Pikayub a écrit un commentaire le 24/05/2011 à 20:53

    Perso je trouve les notes de vince vraiment très justes dans tous les jeux qu'il note. Merci de votre travail :) Et 14 c'est une note pour un jeu bon, mais qui aurait été peaufinable, juste qu'il ne restera pas ds les annales. Corrigé, très bon test comme d'hab

    Titiboy a écrit un commentaire le 22/06/2011 à 18:01

    Prochain test à être publié.

    Pikayub a écrit un commentaire le 22/06/2011 à 20:09

    M'en occuperai prochainement, j'étais un peu occupé là.

    Titiboy a écrit un commentaire le 22/06/2011 à 23:01

    As-tu besoin d'aide ? Si c'est le cas, on divise par deux les jeux à publier, pour ne pas que la liste s'empile.

    Titiboy a écrit un commentaire le 24/06/2011 à 23:26

    Publié !

    VinceBiancoNero a écrit un commentaire le 27/06/2011 à 11:32

    Merci.

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire à ce test !

    Le test a reçu 0 FUN

    Vous n'avez pas encore funé le test !

    ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus. Participez à la vie communautaire du site et montrez votre intérêt pour notre actualité, pour toujours plus de fun !

    Fiche du jeu

    The Legend of Zelda : Spirit Tracks

    The Legend of Zelda : Spirit Tracks

    Support : DS

    Editeur : Nintendo

    Développeur : Nintendo EAD

    Genre :Action / Aventure

    Multijoueur : Oui, jusqu'a 4 joueurs en multi-cartouches

    Moyenne des joueurs : - / 20

    Moyenne de la presse : - / 20

    Galerie d'images

    • The Legend of Zelda : Spirit Tracks
    • The Legend of Zelda : Spirit Tracks
    • The Legend of Zelda : Spirit Tracks

    "Baromètre du test"

    "autre sujet... Nintendo EAD"