[Review/Découverte] Kilta : un JDR atypique et sympathique

avatar Maktorius

Rédigé par - le



Quand on parle de jeu de rôle, on pense immédiatement à des héros qui vont devenir surpuissants afin de sauver le monde d'une menace qu'eux seuls peuvent vaincre. Pourtant, le développeur et éditeur myTrueSound a décidé, pour son nouveau jeu nommé Kilta, de partir sur un concept particulièrement différent en recentrant tout le gameplay de son jeu autour d'un aspect social du jeu de rôle. Alors qu'il est disponible en accès anticipé, il est temps de se pencher sur Kilta afin de voir s'il vaut le détour ou s'il vaut mieux passer son chemin.

 

 

 

 

Du fait de son accès anticipé, le scénario de Kilta n'est pas très avancé .C'est d'ailleurs l'un des points noirs du jeu à l'heure actuelle. En effet, il n'est possible, pour le moment, que de jouer aux trois premiers chapitres de l'histoire. Autant dire qu'il est difficile de pouvoir se prononcer dessus de manière complète. On peut tout de même noter que nous démarrons le jeu alors que nous sommes amnésique et qu'une mystérieuse voix nous exhorte de prendre la direction de la guilde Kilta. Notre objectif est de faire prospérer la guilde en acceptant des quêtes, que nos membres pourront remplir afin de gagner des récompenses et de la notoriété qui permettront de recruter de nouveaux héros.

 

Vous l'aurez donc compris, avec seulement trois chapitres à jouer, il faudra compter environ quatre à cinq heures de jeu pour en faire le tour. Alors, bien entendu, de nouveaux chapitres feront leur apparition avec le temps, mais sachez qu'il est également possible de recommencer ceux déjà sortis. Car Kilta possède une certaine rejouabilité grâce à un aspect scoring. Ainsi, en terminant le jeu, vous obtenez un score : celui-ci prend en compte vos actions durant le jeu, mais également des modificateurs de difficulté qui peuvent offrir des bonus ou des malus sur le score final. Par exemple, si vous décidez de mettre une difficulté supplémentaire en faisant du K.O d'un héros une mort définitive, vous gagnerez un bonus au score final. Et inversement si vous décidez de vous simplifier le jeu.

 

On regrettera, en revanche, l'impossibilité de créer un avatar dans le jeu. Quand vous lancez l'aventure, vous n'aurez le choix qu'entre des pouvoirs de Maître de Guilde et les modificateurs de score influant sur la difficulté. Alors tout n'est peut-être pas perdu de ce côté-là car une option de choix du héros est indiquée comme « pas encore accessible » et peut-être qu'à l'avenir, on pourra personnaliser notre chef de guilde dans le jeu.

 

 

Les illustrations faites à la main sont vraiment magnifiques et servent parfaitement le jeu.

 

 

Et ça pourrait être intéressant car graphiquement, le jeu est plutôt joli. Ici, ce n'est pas vraiment la technique qui est mise en avant mais bien la direction artistique. D'ailleurs, le jeu propose deux ambiances graphiques radicalement différentes. Si les arrière-plans sont plutôt génériques et peu variés, notamment durant les combats puisque Kilta ne possède, pour le moment, que trois environnements différents, les designs des personnages, eux, sont extrêmement réussis. Dessinés façon aquarelle, ils mettent parfaitement en lumière leur caractère mais également leur classe. De plus, les races sont assez variées avec des humains, des homme-rats ou encore des draconiens, on sent que l'on est dans un univers de fantasy riche et travaillé. Le second style graphique se déploie durant les combats. On passe ainsi en pixel-art avec des modèle 2D plutôt bien travaillés. On regrettera seulement l’absence quasi-totale d'animation des coups.

 

Les musiques du jeu constituent un autre gros point positif. Autant le dire sans détour, elles sont tout simplement magnifiques. Elles parviennent pratiquement à elles seules à donner une caractérisation aux différents héros du jeu. Les musiques de Kilta n'ont absolument rien à envier à des ténors du genre comme les Final Fantasy : on en vient à souhaiter la possibilité d'acquérir l'OST afin de pouvoir les écouter quand bon nous semble.

 

Penchons-nous par ailleurs sur les combats : dans Kilta, vous n'aurez pas de gestion des techniques ni même des actions de vos héros. Le jeu propose en effet un système d'auto-battler. Comprenez que les combats se déroulent de manière totalement automatique. Seule l'IA choisira quel ennemi attaquer, et idem pour les techniques. Chaque héros n'en possédant qu'une seule, il l'utilisera automatiquement dès que la jauge de charge sera remplie. D'ailleurs, chaque personnage et créature possède sa propre jauge de choc qui se remplira pour déclencher l'attaque spéciale, et le jeu utilise un système de jauge ATB pour décider de l'ordre d'action. Celle-ci se remplit de façon plus ou moins rapide en fonction de la vitesse du personnage (certains équipements peuvent offrir un bonus ou un malus de vitesse) et elle peut être ralentie lorsque vos héros se font toucher.

 

 

L'écran de victoire est l'occasion de voir les statistiques du combat qui a eu lieu.

 

 

Concernant la constitution de l'équipe, les affrontements vous permettent de mettre jusqu'à cinq combattants sur le champ de bataille. Les autres resteront dans la guilde en équipe réserve. Une fois les combats terminés, chaque héros ayant combattu va regagner un peu de vie. Et surtout, le nombre de ses points de vie maximum aura diminué, indiquant ainsi son niveau de fatigue. Pour remettre sur pied un personnage, il suffit de le laisser dans l'équipe réserve pendant quelques quêtes et il sera de nouveau prêt à tuer du monstre.

 

Mais par conséquent, sommes-nous vraiment passif durant les affrontements ? Eh bien oui et non. Tout d'abord, au début de la phase d'action, c'est vous qui décidez du placement de vos héros sur la grille de combat. En effet, en fonction de leur rôle au sein de votre équipe, il sera plus judicieux d'en placer certains à l'avant et d'autres plus en retrait. De plus, vous pouvez gagner des bonus d'attaque et de défense si vous alignez, en ligne ou en colonne, vos héros. Il faudra donc bien prendre le temps d'étudier le combat avant de le lancer. Enfin, il vous est également possible d'utiliser une capacité de soutien durant les combats. Celle-ci vous permet de soigner vos personnages ou d’assommer un adversaire pendant quelques secondes. Mais, bien entendu, elle sera utilisable un nombre très limité de fois durant les combats et surtout, il vous faudra choisir au préalable, dans votre Guilde, celle que vous voudrez avoir durant l'affrontement à venir.

 

Hélas, il est dommage que la sélection de la cible se fasse via le carré où est situé le sprite du héros ou du monstre plutôt que directement en cliquant sur celui-ci. Si on peut penser que ce n'est qu'un détail, ça reste assez énervant quand, alors que l'on veut soigner un de nos héros, on voit notre action ne pas être prise en compte car on a cliqué, dans la précipitation, sur le sprite et non sur le carré de la gille de combat. Ce qui peut d'ailleurs entraîner, pour peu que vous n'ayez pas remarqué la non-utilisation de votre pouvoir, le K.O dudit héros et ainsi vous mettre en difficulté dans l'affrontement.

 

 

Les discussions et les choix de conversations sont centraux dans ce jeu.

 

 

Le plus gros du gameplay se situe dans votre Guilde. C'est ici que vous aurez des informations sur l'état du monde qui vous entoure grâce aux journaux distribués à chaque étape importante de votre quête. C'est aussi dans la Guilde qu'il vous sera possible de discuter avec vos membres afin de participer à quelques événements en fonction des recrues que vous sélectionnerez. D'ailleurs, si ce système de recrutement est original, on comprend assez vite que quel que soit notre choix, cela ne fait que retarder leur venue dans notre effectif.

 

A noter que le recrutement ne se fera pas après chaque quête effectuée mais lorsque le jeu estime que la guilde de Kilta a gagné assez de notoriété. Hélas, cette notoriété n'est pas matérialisée dans le jeu par une jauge ou un quelconque indicateur visuel. On peut l'estimer grâce aux journaux mais ça reste à la discrétion du jeu et c'est sans doute scripté. C'est d'ailleurs lors du recrutement qu'il vous sera possible de sélectionner l'attaque spéciale du héros. Le choix est alors véritablement crucial car il n'aura pas possibilité de gagner de nouvelles attaques spéciales par la suite. Il faudra alors bien réfléchir à la place que l'on veut attribuer à chaque recrue dans l'organisation.

 

Il faudra choisir judicieusement la technique spéciale du héros lors de son recrutement.

 

 

Une fois vos recrues dans votre guilde, il faudra choisir quel héros sera envoyé en mission. Pour cela, il faudra être particulièrement attentif aux statistiques du héros mais également des ennemis à combattre dans la sélection de quête. Dans Kilta, il n'y a pas le système traditionnel de force, agilité etc. A la place, on a un système d'attaque et de défense physique, d'attaque et de défense magique. Chaque pièce d'équipement influera donc sur les scores de chaque caractéristique et il faudra associer l'équipement au héros de façon à l'optimiser sur le champ de bataille. L'équipement est d'ailleurs divisé en deux catégories : les armes et les armures. Chaque héros peut porter indifféremment chaque arme ou armure. C'est à vous, en tant que maître de guilde, de donner l'équipement adéquat à chacun.

 

Comme tout bon RPG qui se respecte, Kilta possède également un système de forge afin de créer vous-même de l'équipement pour vos héros sans devoir compter uniquement sur les récompenses de quête ou les événements aléatoires pouvant survenir dans la guilde. Pour ce faire, il suffit de combiner trois équipements dont vous ne vous servez plus et cela créera un tout nouvel item. Il faut d'ailleurs prendre en compte que forger trois armes ensemble ne donnera pas nécessairement une nouvelle arme. L'équipement ainsi créé sera simplement plus puissant et basé sur les caractéristiques dominantes des équipements utilisés.

 

 

Chaque quête doit être choisie judicieusement en fonction de l'équipement qu'elle offre mais aussi des ennemis à combattre.

 

 

Nous l'avons déjà évoqué, les quêtes n'offrent comme récompenses que de l'équipement et de la notoriété. Alors on peut légitimement se demander comment faire monter de niveau nos héros dans Kilta ? Eh bien c'est tout simple : en discutant avec eux. En effet, régulièrement il vous sera proposé d'effectuer une quête pour l'un des héros spécifiquement. Cette quête consiste simplement en un dialogue, plus ou moins long, et d'une question à répondre. En fonction de votre réponse, vous gagnerez une pièce d'équipement et votre héros, lui, gagnera un rang supérieur, indiqué par les étoiles qui accompagnent son nom. Le seul point négatif avec cet aspect particulièrement intéressant du gameplay est que l'intégralité du jeu est en anglais à l'heure actuelle. Et si vous avez du mal avec l'anglais, nul doute que vous allez très rapidement être dépassé par le jeu. Le jeu final bénéficiera peut-être d'une localisation française mais rien n'est moins sûr.

 

Au final, peut-on conseiller de vous pencher sur Kilta ? Eh bien, si vous n'avez pas trop de soucis avec l'anglais, oui. Kilta est un de ces jeux qui proposent un angle original sur un genre qui est pourtant exploité pratiquement depuis le début des jeux vidéo. Sa direction artistique et ses musiques sont clairement ses plus gros atouts et si, pour le moment, son scénario et sa durée de vie restent un point d'interrogation, il n'en reste pas moins un jeu de rôle plutôt complet et bien pensé même s'il risque d'être un peu trop répétitif sur de longue sessions de jeu. On peut regretter quelques choix dommageables, comme l'absence d'avatar pour le joueur ou la sélection un peu hasardeuse lors de l'utilisation des capacités de maître de guilde, mais en définitive ce n'est pas grand-chose et on prend malgré tout du plaisir à gérer nos héros.

phylactère

Commentaires (0)

Connectez-vous sur le forum pour commenter cette news.




page de journal

L'actu du moment




coeur

L'article a reçu 2 FUN

Vous n'avez pas encore funé l'article !

ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus.

logo tipeee icone de citation

Pour vous proposer toujours plus de contenu et de diversité, le staff de ConsoleFun met tout en oeuvre pour combler la moindre de vos attentes. Seulement, on est un peu à sec en ce moment et la science ne nous a pas encore permis de nous démultiplier (les goujats). C'est pourquoi nous recherchons activement des personnes motivées pour participer à cet ambitieux projet ConsoleFun : rédaction de news, de tests, réalisations de vidéos ou encore modérateur, il y en a pour tous les goûts !

Nous rejoindre !
logo tipeee Information

Depuis sa création en 2009, ConsoleFun ne cesse d'évoluer pour vous proposer toujours plus de nouvelles fonctionnalités. Autour d'une même passion, le jeu vidéo, le staff et la communauté du site partagent dans la bonne humeur et l'envie de progresser ensemble. En soutenant ConsoleFun à l'aide d'un don, vous nous permettez de poursuivre l'aventure qui, nous l'espérons, atteindra des sommets !

Faire un don
×

Change header

Upload
To crop this image, drag a region below and then click "Save Image"
Uploading