0

[TEST] Wolcen : Lords of Mayhem

Blog
icone auteur news

Rédigé par

icone auteur news

Le

[TEST] : Wolcen : Lords of Mayhem

 

Wolcen : Lords of Mayhem se veut être un concurrent direct à la célèbre franchise des Diablo. Production française sortie des studios « Wolcen Studio » le 13 février 2020. Ayant débuté par une campagne kickstarter et présentant son early access alors sous le nom de « Umbra » le 24 mars 2016. Il passera quatre ans en développement changeant de nom et totalement de direction. La campagne sera ré-écrite afin de nous présenter celle actuelle. Prometteur, le jeu sera fortement attendu par les fans de Diablo et directement comparé à celui-ci. Il sera alors exclusivement disponible sur PC sur la plateforme steam et connaitra démarrage tumultueux et non sans défauts.

 

Orphelin(e) aux grands pouvoirs :

Après une création de personnage assez fournie vous voilà débarquant dans un nouveau monde dark fantasy en proie à la guerre. Vous êtes un(e) orphelin(e) ayant survécu au grand massacre de Castagath. Sauvé par votre mentor, le grand inquisiteur Heimlock, vous rejoindrez l’armée des purificateurs de la République afin de rejoindre l’académie militaire et devenir le parfait soldat aux yeux de votre nouveau « père ». Les purificateurs de la République ayant pour but de purifier les êtres dotés de magie. Vous débutez lors de l’opération Dawnbane qui cherche à mettre fin aux agissements de la confrérie de l’Aurore abritant des êtres capable de magie. Les motivations de ce mouvement militaire n’étant pas très claires le trouble vous accompagnera durant toute l’aventure. Débarquant sur les plages de Stormfall, qui se révèlera être la ville principale et le HUB du jeu, la bataille prendra un nouveau tournant lorsque des forces maléfiques s’en mêleront et révèleront en vous un grand pouvoir qui changera votre destin. L’histoire se prolongera dans différents lieux mêlant de verts pâturages aux forêts luxuriantes. Traversant des forteresses gardées par la mort aux cavernes jonchées de chair et de sang.

 

Ce monde n’est pas le mien :

Malgré une histoire qui met l’eau à la bouche, le lore de Wolcen se fera discret à travers l’aventure. Vous serez loin de découvrir tous les livres racontant le lore des personnages comme Diablo III le proposait à travers ses chapitres. Cependant quelques cinématiques parfois très maladroitement mises en avant nous révèleront les liens entre les personnages ainsi que leurs motivations. Il sera difficile de les prendre au sérieux étant victime de clipping des personnages, d’animations des visages parfois aux abonnés absents, et de choix de doublages parfois douteux. Vous constaterez vite que celles-ci méritaient peut-être un travail plus approfondi afin de vous plonger dans l’histoire de Wolcen.

Les objets, malheureusement, ne vous aideront pas à mieux comprendre l’histoire. Les descriptions étant très sommaires voire absentes pour la plupart, elles ne viendront pas approfondir le background de votre personnage. En ce qui concerne la continuité des zones, le monde est très bien construit. En effet les décors que vous aurez l’occasion de parcourir ne seront pas redondants. Vous constaterez une attention particulière sur les effets de lumières et la profondeur des niveaux, même si comme la plupart des hack’n slash vous vous baladerez à travers des cartes sous la forme de couloirs. Cependant les décors soignés et mis en avant par le moteur Cryengine vous aideront à vous sentir dans un monde bien plus vaste qu’il en a l’air. 


                                           Un champ de bataille en profondeur de champs témoignant de l’immensité des décors.

Malheureusement, à la fin de votre périple ne vous attendez pas à avoir toutes les réponses sur votre histoire. Wolcen étant encore en développement de nos jours vous aurez accès à trois actes d’une durée de jeu avoisinant les 20-30h au dépend de l’exploration que vous lui accorderez. Partez à l'aventure à travers la campagne classique ou découvrez la nouvelle campagne « Bloodtrail ». Ne montrant pas une grande différence entre les deux, des nouvelles mécaniques de gameplay accompagneront tout de même le mode « Bloodtrail ».

 

L’habit ne fait pas le moine

Comme pour la plupart des hack’n slash, Wolcen se présente sous la forme d’un ARPG basé sur les mécaniques de slasher/looter. Dès les premiers instants, vous remarquerez que le choix d’une classe ne sera pas présent. En effet Wolcen tente de vous donner la plus grande liberté possible sur le type de personnage que vous voulez jouer. Ici les archétypes du RPG ne seront pas au rendez-vous. Difficile de faire le choix entre guerrier ou mage mais si vous vous voulez faire un mix des deux, libre à vous ! Ainsi, tous les sorts du jeu seront accessibles sur un seul et même personnage. Vous pourrez équiper tout type d’équipements, pas de statistiques minimum à avoir ou autre. Rien ne freinera l’ascension de votre nouveau héro. Si au milieu de votre aventure vous en avez marre de votre assassin invocateur de morts-vivants, en quelques manipulations vous vous retrouverez en tant qu’archer en armure de plaques.


                                         
L’interface de l’inventaire et des caractéristiques, très représentative des hacks’n slash.

En ce qui concerne le contrôle de votre personnage vous resterez sur les classiques du hack’n slash avec un clic pour le déplacement et un clic pour l’attaque. A celà viendra s’ajouter une touche spéciale pour effectuer des roulades permettant d’esquiver les assauts ennemis. Vous disposerez d’une barre de vie et d’une barre de bouclier afin de résister aux attaques les plus coriaces. Les sorts seront gérés par la balance entre une barre de rage et une barre de volonté. Utiliser la volonté augmentera la rage et fera descendre la volonté et vice versa. Il faudra donc être minutieux sur l’utilisation de vos compétences.

 

Faites tourner la roue du destin :

Le système d’expérience se divisera en en trois sections distinctes. Vos montées de niveaux permettront d’attribuer des statistiques à votre classe. A vos statistiques de bases viendra s’ajouter une roue de talents permettant d’orienter son personnage vers une « classe » qui vous intéresse. Cette roue modulable présentera trois types de jalons : les verts pour les classes basées sur la dextérité, les rouges pour le combat au corps à corps tel que les guerriers ainsi que les violettes pour les classes magiques. Cette roue divisée en trois paliers pourra effectuer des rotations afin d’aligner les segments comme bon vous semble. A tout moment de la partie, moyennant finances, vous pourrez remettre à zéro votre roue du destin afin d’expérimenter de nouveaux builds.


                                           La roue des destins proposant une multitude de jalons vous permettant de créer la classe ultime

 

Craignez ma toute puissance !

En plus de votre équipement, viendra alors s’ajouter un panel de sorts bien fournis mêlant tout type de gameplay (Archer, nécromancien, pistolero, guerrier, mage, élémentaliste, paladin, ...). Cependant il vous faudra faire un choix, vous aurez le droit à l’attaque principale de votre arme ainsi qu’à 5 sorts configurables et un sixième déblocable plus tard dans votre aventure. Attention, certaines compétences ne pourront être utilisées qu’avec des armes spécifiques. Les sorts ne suivront pas la progression de votre personnage, ils évolueront à la fréquence de leur utilisation. Prenez garde à vous équiper de vos sorts préférés rapidement. Il vous sera tout de même possible d’évoluer tous les sorts du jeu afin de changer de classe comme bon vous semble. Une fois monté au niveau maximum, vous aurez alors le choix entre différentes runes pour le modifier. Chaque rune vous coûtera un certain nombre de points qui s’avéreront être limités. Attention à bien répartir vos points. Les sorts ainsi équipés de leurs runes pourront alors changer drastiquement. Marre de votre énorme boule de feu ? Transformez-là en énorme boule de glace !

L’interface des sorts montrant la possibilité de moduler les runes afin de créer le sort de votre choix

                                         L’interface des sorts montrant la possibilité de moduler les runes afin de créer le sort de votre choix

Naufragé des méandres de la liberté :

C’est ici que vous comprendrez toute la complexité de Wolcen, à vouloir donner trop de liberté il vous sera difficile de le prendre en main. Un certain temps d’adaptation et de recherche sera nécessaire pour comprendre toutes les caractéristiques et statistiques. Manquant cruellement de descriptions et d’explications sur beaucoup d’aspects du jeu. Vous vous équiperez parfois de certaines runes ou objets sans savoir réellement ce qu’ils vous apportent. Une fois arrivé à terme de votre voyage vous débloquerez alors le mode « Champion de Stormfall ». Ce mode se veut être la continuité du jeu et proposé un endgame d’optimisation de votre personnage comme beaucoup de hack’n slash. Vous chasserez alors le meilleur équipement, monterez tous les niveaux disponibles et ferez progresser l’intégralité de vos sorts. Afin de ne pas jouer pour rien il vous sera possible de faire évoluer la ville de Stormfall en lançant des projets qui progresseront au fur et à mesure de vos missions. Coûteux et parfois trop chronophages, le « endgame » s’avérera répétitif.

 

Des bugs ? En veux-tu en voilà !

Et oui, malgré cette liberté et ces belles promesses, Wolcen : lords of mayhem n’est pas exempt de bugs. Ceux-ci se manifesteront de différentes manières. Lors d’un changement de zone le niveau ne chargera pas vous verrez alors votre personnage marcher dans le plus parfait des néants et vous serez obligé de vous re-téléporter afin de charger une nouvelle zone. L’utilisation de sort de téléportation n’est pas sans défauts, et la roulade aussi. En effet après avoir l’utilisé l’un ou l’autre vous serez parfois amené à être bloqué dans un décor et ne pas pouvoir en sortir. La solution sera alors de vous téléporter et de recommencer la zone. A sa sortie, Wolcen était victime d’un bug majeur qui en a frustré plus d’un. Lorsque vous quittiez votre partie en plein milieu d’un acte et que vous reveniez jouer peu après, aucune progression n’avait été sauvegardée et vous deviez recommencer. Heureusement celui-ci n’est plus d’actualité. Mais soyez prévenus votre aventure ne sera pas sans tourments.

 

Scénario : 12/20
L’histoire de Wolcen : Lords of Mayhem ne réinvente pas le genre, tout est prévisible et parfois maladroitement amené. Les cinématiques et le peu d’indices qu’on peut trouver à travers le jeu ne nous révèle pas un background profond. Tous les personnages secondaires passent au second plan.

Jouabilité : 16/20
Un gameplay nerveux est bien pensé. La balance entre volonté et rage oblige le joueur a équilibrer son gameplay. La roulade ainsi que les sorts de déplacements encouragent les joueurs à jouir d'une grande mobilité dans les combats. Certains bugs viendront entraver vos combats les plus intenses.

Durée de vie : 14/20
Wolcen : Lords of Mayhem ne propose actuellement que trois actes qui se parcourent en une vingtaine d’heures. Pour les joueurs ne voulant jouer que l’histoire la durée pourra paraître courte. Si on se lance dans le mode champion de Stormfall alors on peut s’attendre à une centaine d’heures de jeu mais qui deviendront répétitives.

Graphismes : 14/20
L’utilisation du moteur Cryengine pour un hack’n slash apporte son lot de fraicheur. De très beaux effets lumineux. Une profondeur de champ parfois à couper le souffle. Malheureusement, ces effets sont ruinés par des animations douteuses. Une fois le jeu fini on sera confronté rapidement à une redondance dans les décors. Des bugs de chargement des textures vous sortiront parfois totalement de votre immersion.

Bande son : 14/20
Les musiques accompagnant la campagne sont très bien choisies et permettent de rendre épique ce qu’il doit l’être. Les effets audio donnent aux sorts du personnage ainsi qu’aux attaques des créatures une vraie notion de puissance et une identité pour chaque type d’attaque. Le choix des doublages laisse cependant perplexe, aucun doublage FR pour un jeu français et des accents ne collant pas du tout avec la plupart des personnages.



 

Galerie d'images

Note des Membres :- / 10


Commentaires

Connectez-vous sur le forum pour commenter cette news.

L'article a reçu 1 FUN

Vous n'avez pas encore funé l'article !

ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus. Participez à la vie communautaire du site et montrez votre intérêt pour notre actualité, pour toujours plus de fun !

photo_profil

Blogueur : McCoucky