1

[TEST] Lost Words : Beyond the Page

icone auteur news

Le 05/04/2021

Après une première sortie le 27 mars 2020 sur Stadia avec un an d’exclusivité, c’est ce 6 avril 2021 que Lost Words : Beyond the Page arrive enfin sur Switch, PS4, Xbox One et PC. Édité par Modus Games, le titre est développé par deux équipes : Sketchbook Games et Fourth State. Cette deuxième sortie, multi-supports cette fois, est donc l’occasion parfaite pour poser quelques mots sur ce titre atypique !

 

Une histoire bouleversante brillamment mise en scène

 

 

Lost Words : Beyond the Page nous fait incarner Izzy, une jeune fille qui se rêve autrice et qui, comme nombre de personnes de son âge, tient un journal intime. Elle y parle de son quotidien, et notamment de son lien avec sa grand-mère, Barbara. Or, il se trouve que Barbara voit rapidement son état de santé se détériorer, se faisant alors hospitaliser. Souhaitant apporter soutien et réconfort à sa grand-mère, Izzy décide de se lancer dans la rédaction d’une fiction, qu’elle racontera à sa grand-mère lorsqu’elle ira à son chevet…

 

Le titre nous fait alterner entre deux phases de gameplay. En premier lieu, la rédaction du journal intime en premier lieu, avec le point de vue d’Izzy sur son quotidien, ses anecdotes et avis, ainsi que des choix narratifs pour la rédaction de son histoire. Vient ensuite la phase mettant en scène la fiction d’Izzy, où l’on incarne une jeune fille cherchant à sauver son village suite à l’attaque d’un terrible dragon.


Les phases de fiction nous plongent dans le pays d’Estoria, reflet poétique de la réalité que traverse Izzy.

 

Ces deux phases de gameplay s’alternent et se répondent : toutes sont formées autour d’un gameplay à base de plateformes et d’énigmes, et la fiction d’Izzy représente simplement ce qu’elle traverse dans le monde réel. Cette articulation entre phase de journal et phase de fiction permet au jeu d’exprimer pleinement ce que peut ressentir Izzy, et met en exergue le point fort du titre : son écriture.

 

C’est en effet Rhianna Pratchett, connue pour son travail sur les scénarios de Mirror’s Edge, Bioshock Infinite ou encore le reboot de Tomb Raider, qui a su ici poser les mots sur cette histoire touchante et intime entre deux générations. Car Lost Words : Beyond the Page est avant tout un jeu sur le deuil, mettant en scène les différentes étapes qui le constituent. Déni, colère, marchandage, dépression et acceptation sont ainsi donnés à voir et à ressentir par la plume d’Izzy, ce qui ne manquera pas de faire monter les larmes aux yeux de nombreux d’entre vous !


Le jeu sait trouver les mots justes pour illustrer le deuil et ses différentes étapes.

 

Le tout est joliment mis en scène, avec des musiques et des choix de couleurs toujours très justes, le tout parvenant à instaurer une vraie identité artistique malgré un moteur graphique peut-être trop basique lors des phases de fiction, avec notamment des animations manquant parfois de soin.

 

 

Avancer en jouant avec les mots, le temps de quelques heures

 

 

Lost Words : Beyond the Page place la narration au cœur de son gameplay, et c’est donc en jouant littéralement avec les mots que l’on progresse dans les différentes séquences. Sur les sessions de journal intime, il suffit ainsi de se déplacer sur certains mots-clés mis en évidence pour faire apparaître la suite, avec parfois des mots à déplacer afin de faire évoluer la page : faire glisser le mot « ouvrir » sur une porte fermée, par exemple. La prise en main est ainsi immédiate, et l’on avance au rythme du doublage, doux et immersif.


C’est en jouant avec les mots que l’on parcoure le journal intime d’Izzy.

 

Lors des phases de fiction, c’est grâce au livre des mots que l’on pourra accomplir certaines actions afin d’évoluer dans les différentes plateformes. Ce livre regroupe différents mots à notre disposition pouvant influer sur le décor, et l’on peut ainsi « casser » ou « réparer » des obstacles, entre autres. A noter que certains mots sont disponibles temporairement, disparaissant après la séquence qui les exploite.

 

Ne vous attendez toutefois pas à un quelconque challenge dans ce jeu : la progression est limpide et les énigmes ne sont jamais un problème, ce qui donne une durée de vie assez courte d’environ quatre heures. Le titre propose de réunir les lucioles égarées lors de l’attaque du village en début d’aventure, que vous trouverez disséminées dans certains chapitres de la fiction, mais là encore pas d’inquiétude : même si vous en loupez, vous pourrez revenir sur les chapitres incomplets une fois le jeu terminé. Finir le jeu à 100% ne rallonge donc pas artificiellement sa durée de vie.


La mise en scène dans le journal intime regorge de magnifiques scènes.

  • JOUABILITÉ

    14

    Avec une narration au cœur du gameplay, tout est mis en évidence et la prise en main est immédiate. Les phases de gameplay se font habilement écho et donnent un cachet tout particulier à l’histoire qui nous est racontée.

  • GRAPHISMES

    14

    Le titre dispose d’une véritable patte graphique bien à lui, malgré un moteur graphique peut-être limité, ce qui se remarque sur les phases de fiction, notamment avec des animations un peu trop rigides.

  • BANDE SON

    13

    Sans être spécialement marquante, la bande son accompagne avec douceur et justesse l’aventure d’Izzy.

  • DURÉE DE VIE

    10

    Comptez environ quatre heures pour terminer le jeu, et une heure de plus maximum si vous voulez venir à bout des succès. On ne les voit pas passer.

  • SCÉNARIO

    16

    L’histoire signée Rhianna Pratchett constitue le point fort du soft. L’immersion est immédiate dans l’épreuve que doit surmonter Izzy, elle-même posant avec justesse des mots sur ce qu’elle ressent et que l’on est tous amené à traverser dans la vie. L’écriture nous plonge dans cette intimité pourtant si universelle, qui ne manquera pas de vous faire monter les larmes aux yeux !

    • Points positifs

      • La qualité de l’écriture, confiée à Rhianna Pratchett (Mirror’s Edge, Bioshock Infinite, Tomb Raider)
      • La narration, mise au cœur du gameplay grâce au jeu sur les mots
      • La mise en scène du deuil et de ses différentes étapes, poétique et captivante
    • Points négatifs

      • Certains aspects graphiques perfectibles
      • Assez court.

    Conclusion

    Lost Words : Beyond the Page est une aventure narrative bouleversante et immersive, illustrant avec brio et finesse l’expérience du deuil et ses différentes étapes. Sa narration est portée par un gameplay à la prise en main immédiate et par une direction artistique qui détonne, malgré quelques aspects graphiques perfectibles. Cette nouvelle sortie sur de nombreux supports est l’occasion de vous laisser porter par cette histoire touchante et aussi intime qu’universelle.

    14

  • Les avis du staff

    En complément de ce test, les autres membres du staff peuvent aussi vous donner leur avis sur le jeu

    Commentaires (1)

    Maktorius a écrit un commentaire le 06/04/2021 à 10:31

    Le jeu me tentait déjà bien à la base mais je pense que je vais me laisser convaincre. Merci pour ce très bon test.

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire à ce test !

    Le test a reçu 1 FUN

    Vous n'avez pas encore funé le test !

    ConsoleFun vous donne la possibilité de funer vos articles favoris en cliquant sur le coeur ci-dessus. Participez à la vie communautaire du site et montrez votre intérêt pour notre actualité, pour toujours plus de fun !

    Fiche du jeu

    Lost Words : Beyond the Page

    Support : Nintendo Switch

    Editeur : Modus Games

    Développeur : Sketchbook Games / Fourth State

    Genre :Plates-formes

    Multijoueur : Non, uniquement jouable en solo

    Moyenne des joueurs : - / 20

    Moyenne de la presse : - / 20

    Galerie d'images

    Qui est notre testeur ?

    Vesperia : Co-Responsable de la rubrique "Tests"

    Joueur de 22 ans, je tente de rattraper des années de culture vidéoludique pour comprendre le pourquoi du comment de chaque jeu. Ce qui me prend beaucoup de temps et me fait accumuler plus de retard encore. J'aime le jeu vidéo, tout simplement.

    "Baromètre du test"

    "autre sujet... Sketchbook Games / Fourth State"